Prépa Concours Paramédicaux

Ce site vous aide à la préparation écrite et orale de tous les concours Infirmier - aide soignant et auxiliaire de puériculture
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le "burn-out"

Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 02/03/2011

MessageSujet: Le "burn-out"   Jeu 3 Mar - 22:20

C'est un aspect particulier du stress professionnel, un syndrome très grave et de plus en plus fréquent : celui de l'épuisement professionnel.

Ce syndrome a été décrit pour la première fois dans les années 70 par un psychanalyste américain, Herbert Freudenberger, pour décrire l'état d'épuisement qui frappait des soignants très investis dans des relations difficiles auprès de toxicomanes.

Le burn-out n'est pas encore reconnu comme une entité à part entière au sein des maladies professionnelles. Il est donc difficile d'obtenir des statistiques précises sur le nombre de personnes touchées. Quoi qu'il en soit, ce n'est ni un simple stress ni une dépression.

Le burn-out décrit à la fois l'état de l'individu complètement usé professionnellement mais aussi le processus qui a conduit à cet état. Les symptômes sont nombreux mais se classent en trois catégories :

l'épuisement émotionnel : la personne est vidée nerveusement, elle a perdu tout entrain ;


la dépersonnalisation : la personne n'a plus d'intérêt pour son travail, et son attitude change radicalement. Elle devient très négative, détachée, voire cynique ;


l'estime de soi diminue fortement et un sentiment d'incompétence s'installe durablement.
A cela peuvent venir s'ajouter d'autres troubles psychosomatiques, comme des maux de tête, de dos mais aussi des troubles du sommeil et un caractère très irritable.

Certaines professions sont beaucoup plus à risque, notamment les postes à grandes responsabilités ou les métiers avec une forte implication émotionnelle ou affective. Les professions d'aide sont donc en première ligne : policiers, personnel hospitalier, juges, sauveteurs professionnels, et même les entraîneurs et coachs sportifs.

En France, ceux qui paient le plus lourd tribu en la matière sont les médecins, surtout les généralistes. Une étude récente indique que 47 % des médecins libéraux présentent les symptômes du burn-out.

Ce syndrome peut avoir des conséquences dramatiques. Ainsi, le taux de suicide chez les médecins est de loin le plus élevé dans le monde du travail.

Au niveau des traitements, il existe plusieurs méthodes, que ce soit la psychothérapie ou la prise de médicaments. Mais avant tout, il faut commencer par un arrêt de travail. Cette période de repos sera évidemment bénéfique pour le physique, mais c'est surtout l'occasion de réfléchir et de prendre le temps de réorganiser sa vie et de redéfinir des priorités.

Et le plus efficace contre le burn-out, c'est encore la prévention. Il suffit pour cela de suivre quelques conseils de base qu'on oublie trop souvent de mettre en pratique. Par exemple, réapprendre à ne rien faire parfois, éviter l'esprit de compétition, se fixer des limites, savoir garder son calme ou encore accepter de déléguer une partie de son travail.

Source : le magazine de la santé (France 5)
Revenir en haut Aller en bas
http://concours-paramed.1fr1.net
 
Le "burn-out"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Face à l'actu" sur l'école et le "burn out" des enseignants le 23/10 à 13h25 sur M6
» le burn-out enseignant
» Au bord du "Burn Out"......... :(
» En finir avec l'Insomnie...suite Burn Out
» Bébé 10 mois ne dort plus depuis avril et maman en burn out

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Prépa Concours Paramédicaux :: Les grands thèmes sanitaires et sociaux-
Sauter vers: